Fougère mâle

Dryopteris filix-mas (L.) Schott, 1834

Classe : Equisetopsida Ordre : Polypodiales Famille : Dryopteridaceae Sous-Famille : Dryopteridoideae Genre : Dryopteris

  • 298
    observations

  • 27
    communes

  • 61
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2018
Abdelbaki Benyoub - Baptiste Merhan - Bernard Christol - Bernard Nicollet - Bruno Tessier Du Cros - Christian Bertini - Christophe Albert - Christophe Girardon - Claude Roger - Clotilde Sagot - Cynthia Llas - Cyril Coursier - Cédric Dentant - Daniel Fougeray - Daniel Roche - Dominique Vincent - Emmanuel Evin - Emmanuel Icardo - Emmanuelle Dova - Eric Joubert - Eric Ollieu - Eric Vannard - Etienne Dupuis - Gilbert Billard - Guy Wittebolle - Hervé Varreau - Hugues Merle - Hélène Quellier - Jean-charles Villaret - Jean-christophe Gattus - Jean-françois Lombard - Jeremie Pin - Joël Puissant - Julien Ugo - Julien-pierre Guilloux - Jérôme Foret - Laurent Dardanelli - Ludovic Imberdis - Marc Corail - Marcel Baisset - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Matthieu Charrier - Matthieu Depinel - Nicolas Marie-geneviève - Olivier Deguerry - Olivier Senn - Olivier Warluzelle - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Richard Bonet - Roger Claude - Régis Jordana - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Serge Derivaz - Sylvie Durix - Sébastien Lavergne - Séverine Magnolon - Tommy Bulle - Vincent Nobili

Informations sur l'espèce

Cette grande fougère possède des frondes rétrécies aux deux extrémités. Celles-ci sont divisées en segments dont les lobes sont arrondis au sommet et dentelés. Le pétiole est court et couvert d’écailles translucides brun clair. Les sores - amas de sporanges contenant les spores et situés sous les frondes – sont ronds, fixés par le centre, et sont recouverts d'une membrane, l'indusie, en forme de croissant fermé.
Très commune, cette espèce pousse dans les sous-bois frais et rocailles humides des étages montagnard et subalpin jusqu'à 2 300 m. Le terme de mâle est impropre puisque les spores ne sont pas sexuées. Quand elles se dispersent sur le sol, elle germent et donnent une minuscule lame verte, le prothalle, qui contient de véritables organes sexuels. Cette fougère ne doit doit son caractère « mâle » qu'au seul fait que ses lobes sont grossièrement découpés, par comparaison avec une autre fougère commune dans les bois frais, la fougère femelle (Athyrium filix-femina) qui a des lobes plus fins !
Eboulis | Forêts d'altitude et zone de combat | Forêts d'ubac | Forêts de ravin | Fourrés de saules et d'aulnes | Haies et talus | Landes montagnardes et subalpines | Mélèzins | Pessières
Subcosmopolite
Aspidium depastum Schkuhr, 1809 | Aspidium erosum Schkuhr, 1809 | Aspidium expansum A.Dietr., 1826 | Aspidium filix-mas (L.) Sw., 1802 | Aspidium filix-mas var. crenatum Milde, 1858 | Aspidium mildeanum Göpp., 1853 | Aspidium opizii Wierzb., 1840 | Aspidium veselskii Hazsl. ex Domin, 1942 | Dryopteris bohemica Domin, 1942 | Dryopteris digenea Domin, 1936 | Dryopteris patagonica Diem, 1960 | Filix vulgaris Hill ex Farw., 1931 | Lastrea filix-mas (L.) C.Presl, 1836 | Nephrodium crenatum Stokes, 1812 | Nephrodium filix-mas (L.) Rich., 1801 | Nephrodium filix-mas (L.) Rich., 1822 | Nephrodium filix-mas var. crenatum (Milde) Rouy, 1913 | Nephrodium nemorale Gray, 1821 | Polypodium filix-mas L., 1753 | Polypodium heleopteris Borkh., 1798 | Polypodium nemorale Salisb., 1796 | Polypodium umbilicatum Poir., 1804 | Polystichum filix-mas (L.) Roth, 1799 | Polystichum obtusum Dulac, 1867 | Polystichum polysorum Tod., 1866 | x Asplenicystopteris blindii (Parm.) P.Fourn., 1934

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles