Digitale à grandes fleurs

Digitalis grandiflora Mill., 1768

Classe : Equisetopsida Ordre : Lamiales Famille : Plantaginaceae Tribu : Digitalideae Genre : Digitalis

  • 222
    observations

  • 27
    communes

  • 62
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2018
Abdelbaki Benyoub - Baptiste Merhan - Bellon Hubert - Bernard Christol - Bernard Nicollet - Brugot Didier - Brun André - Bruno Tessier Du Cros - Christian Bertini - Christophe Albert - Christophe Girardon - Claire Broquet - Cynthia Llas - Cyril Coursier - Cédric Dentant - Daniel Fougeray - Daniel Roche - Daumark Bruno - Dominique Vincent - Dumas Pierre - Edouard Chas - Emmanuel Icardo - Emmanuelle Dova - Eric Ollieu - Frédéric Goulet - Gilbert Billard - Guy Wittebolle - Hugues Merle - Hélène Quellier - Jean-charles Villaret - Jean-christophe Gattus - Jean-pierre Dalmas - Jeremie Pin - Joël Faure - Joël Puissant - Julien-pierre Guilloux - Jérôme Foret - Luc Bianchini - Manon Garnier - Marcel Baisset - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Martial Bouvier - Melissa Vegara - Mireille Coulon - Olivier Senn - Olivier Warluzelle - Pierre Bernard - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Place Jacques - Richard Bonet - Roger Claude - Régis Jordana - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Sylvie Durix - Séverine Magnolon - Thierry Chevallier - Thierry Maillet - Thomas Bernard - Vincent Nobili

Informations sur l'espèce

Cette grande plante a une tige feuillée jusqu'en haut. Les feuilles sont ovales lancéolées, celles de la base atténuées en pétiole et celles de la tige un peu embrassantes. Elle se distingue par ses grandes fleurs en cloche de 3 à 4,5 cm de long, pendantes, jaune pâle, veinées de brun et poilues à l'intérieur, qui forment une longue grappe unilatérale. C'est une espèce vivant en stations chaudes : forêts claires, pierriers ou prairies sèches.
Cette digitale est commune sur le territoire du parc national des Écrins, contrairement à la digitale pourpre (Digitalis purpurea) qui n'est présente qu'en une seule localité. En France, la digitale à grandes fleurs est présente uniquement dans les massifs montagneux de l'est ainsi que dans le Massif central, et elle est rare et protégée dans certaines régions. Ne pas la confondre avec la digitale jaune (Digitalis lutea) qui a également des fleurs jaunes mais plus petites. Cette dernière est aussi présente, quoique moins commune, sur le territoire du parc national. Plante toxique comme les autres digitales.
Eboulis | Landes montagnardes et subalpines | Lisières et clairières | Pelouses alpines et subalpines
Eurasiatique
Digitalis ambigua Murray, 1770 | Digitalis ambigua var. acutiloba Gren. & Godr., 1850 | Digitalis ambigua var. obtusiloba Gren. & Godr., 1850 | Digitalis flava Georgi, 1802 | Digitalis magniflora Mill., 1768 | Digitalis media Roth, 1806 | Digitalis milleri G.Don, 1838 | Digitalis ochroleuca Jacq., 1773 | Digitalis orientalis Mill., 1768

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles