Laîche toujours verte

Carex sempervirens Vill., 1787

Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Cyperaceae Genre : Carex

  • 637
    observations

  • 32
    communes

  • 82
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2017
Abdelbaki Benyoub - Anne-lise Macle - Baisset Christian - Baptiste Merhan - Bernard Nicollet - Blandine Delenatte - Brugot Didier - Christian Bertini - Christophe Albert - Claude Roger - Clotilde Sagot - Cynthia Llas - Cyril Coursier - Cédric Dentant - Damien Combrisson - Daniel Fougeray - Daniel Roche - Daumark Bruno - Dominique Vincent - Edouard Chas - Emilie Granger - Emmanuel Evin - Emmanuel Icardo - Emmanuelle Dova - Eric Ollieu - Eric Vannard - Etienne Dupuis - Fanny Barbe - Francou Michel - François Dusoulier - Frédéric Goulet - Gilbert Billard - Gonsolin Gabriel - Hugues Merle - Jean-charles Villaret - Jean-françois Lombard - Jean-pierre Dalmas - Joël Faure - Joël Puissant - Julien Ugo - Julien-pierre Guilloux - Jérôme Foret - Laurent Dardanelli - Marc Corail - Marcel Baisset - Marcel Chaud - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Martial Bouvier - Matthieu Charrier - Michel Bouche - Mireille Coulon - Mottet Jean-claude - Muriel Della-vedova - Nicolas Bertrand - Nicollet Jean-pierre - Nils Paulet - Olivier Deguerry - Olivier Lefrançois - Olivier Senn - Olivier Warluzelle - Parc National Des Ecrins - Patrice Semiond - Patrick Ancey - Pierre Bernard - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Place Jacques - Plaige Véronique - Richard Bonet - Robert Chevalier - Roger Claude - Régis Jordana - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Senn Olivier - Serge Derivaz - Sylvie Durix - Sébastien Lavergne - Thierry Maillet - Tommy Bulle - Vincent Nobili

Informations sur l'espèce

Cette laîche est une plante formant des touffes de 20 à 40 cm de haut, aux tiges subtrigones souvent inclinées, plus longues que les feuilles. La souche se décompose en fibres jaunâtres. Les feuilles de 2 à 4 mm de large sont planes, d'un vert luisant. L'inflorescence se compose d'un épi mâle surmontant 2 ou 3 épis femelles pédonculés et dressés. L'utricule est brun, cilié sur les bords, atténué en bec allongé. Il y a 3 stigmates.
C'est une plante très commune des pelouses sèches subalpines et alpines plutôt sur calcaire. Elle y cohabite souvent avec la seslérie bleuâtre (Sesliera caerulea<:I>), une poacée formant aussi de petites touffes.
Pelouses alpines et subalpines
Européenne méridionale
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles