Genépi blanc, Genépi jaune

Artemisia umbelliformis Lam., 1783

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Genre : Artemisia

  • 104
    observations

  • 18
    communes

  • 55
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2018
Abdelbaki Benyoub - Anne-lise Macle - Baisset Christian - Baisset Marcel - Baptiste Merhan - Bernard Nicollet - Bernard Pierre - Brugot Didier - Burle Jacques - Camille Boccon-gebeaud - Caullireau Guy - Christian Bertini - Christophe Albert - Couloumy Christian - Cédric Dentant - Daniel Fougeray - Daumark Bruno - Derivaz Serge - Dominique Vincent - Eric Vannard - Etienne Dupuis - Girardon Christophe - Gonsolin Gabriel - Hugues Merle - Imberdis Ludovic - Jean-charles Villaret - Jean-christophe Gattus - Jean-françois Lombard - Jean-philippe Telmon - Joël Puissant - Julien-pierre Guilloux - Lionel Daudet - Marc Corail - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Mathieu Cortial - Michel Bouche - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Nils Paulet - Olivier Senn - Olivier Warluzelle - Pierre Bernard - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Pierre-henri Peyret - Richard Bonet - Roger Claude - Régis Jordana - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Sébastien Lavergne - Thierry Chevallier - Tommy Bulle - Voisin Séverine

Informations sur l'espèce

Le génépi jaune mesure de 10 à 20 cm de hauteur et possède une allure générale grêle. L’ensemble des feuilles de sa tige sont divisées en lanières. Ses fleurs jaunes sont rassemblées en petits capitules étagés le long de la tige. Les bractées entourant ces inflorescences sont bordées de brun. C’est une plante d’altitude se rencontrant entre 2 200 et 3 000 m.
Attention à ne pas confondre ce génépi avec le génépi noir (Artemisia genipi) et le génépi laineux (Artemisia eriantha) présents également dans le parc national des Ecrins. Le génépi noir et le génépi laineux se différencient du génépi jaune notamment par les feuilles entières ou presque de la partie supérieure de leur tige. De plus, chez le génépi noir, les bractées entourant les inflorescences sont bordées de noir. Quant au génépi laineux, il s’en différencie aussi par son port robuste. La cueillette de cette plante aromatique est limitée à 100 brins par personne et par jour, dans les Hautes-Alpes et en Isère. Pour le cœur du parc national, une réglementation particulière est appliquée (voir site internet du Parc national des Ecrins). Cette plante est une orophyte des Alpes et des Pyrénées.
Arêtes rocheuses de haute altitude | Eboulis | Moraines
Cas particulier : voir commentaire
Absinthium laxum Lam., 1779 | Absinthium mutellina (Vill.) Bluff & Fingerh., 1825 | Absinthium rupestre Clairv., 1811 | Artemisia glacialis var. umbelliformis (Lam.) Rouy, 1903 | Artemisia laxa Fritsch, 1893 | Artemisia laxiflora St.-Lag., 1889 | Artemisia mutellina Vill., 1779 | Artemisia oligantha Miégev., 1872 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles