Sauterelle cymbalière, Sauterelle chanteuse

Tettigonia cantans (Fuessly, 1775)

Classe : Hexapoda Ordre : Orthoptera Famille : Tettigoniidae Sous-Famille : Tettigoniinae Tribu : Tettigoniini Genre : Tettigonia

  • 105
    observations

  • 18
    communes

  • 24
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2018
Albert Christophe - Blanchemain Joël - Braud Yoan - Brugot Didier - Corail Marc - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Delenatte Blandine - Disdier Sandrine - Dova Emmanuelle - Drillat Bernard - Fougeray Daniel - Goulet Frédéric - Gueguen Alain - Imberdis Ludovic - Jendoubi Samy - Maillard Donovan - Meeus Guido - Morin Didier - Nicolas Marie-geneviève - Paulet Nils - Pin Jeremie - Thibert Emmanuel - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Cette grande sauterelle est de couleur verte avec une bande dorsale brune. Elle ressemble à la grande sauterelle verte (Tettogonia viridissima), quoique un peu plus petite mais surtout, contrairement à cette dernière, ses ailes ne dépassent guère le corps. De plus, elle vit plus en altitude. Elle est présente aux étages montagnard et subalpin dans les milieux frais avec des arbres ou des arbustes, où se perche volontiers le mâle pour striduler.
Cantans, cymbalière : en latin comme en français son nom fait référence à son chant. Puissant, régulier, il ressemble un peu à celui d’une cigale et se fait entendre dans les heures chaudes de l’après-midi jusqu’à la nuit. Les individus ne devenant pas adultes avant fin juillet, c’est seulement à partir de cette date que l’on pourra entendre ce concert.
Friches et broussailles | Landes montagnardes et subalpines | Lisières et clairières
Eurasiatique
Gryllus cantans Fuessly, 1775 | Locusta cantans (Fuessly, 1775) |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles