Libellule quadrimaculée (La), Libellule à quatre taches (La)

Libellula quadrimaculata Linnaeus, 1758

Classe : Hexapoda Ordre : Odonata Famille : Libellulidae Genre : Libellula

  • 61
    observations

  • 20
    communes

  • 20
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2018
Albert Christophe - Bence Stéphane - Bertrand Nicolas - Blanchemain Joël - Brugot Didier - Combrisson Damien - Corail Marc - Evin Emmanuel - Fougeray Daniel - Gattus Jean-christophe - Goulet Frédéric - Gourreau Jean-marie - Imberdis Ludovic - Jordana Régis - Léa Joly - Maillard Donovan - Marie Alain - Meeus Guido - Vulic Lara - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Allant du jaune brun pour les femelles à l'olivâtre noir pour les mâles, cette libellule est la seule à posséder une tache noire située sur le nodus (point de flexion du milieu de l'aile) de chacune des quatre ailes, permettant à coup sûr sa détermination. Les pterostigma sont également noirs. Très commune sur son aire de répartition, elle fréquente préférentiellement les eaux stagnantes jusqu'à 2 000 m.
Occasionnellement, certaines émergences massives de libellules à quatre taches sont de véritables migrations. Ces passages de libellules aux allures de convois donneront lieu à de farouches guerres territoriales entre mâles au-dessus des eaux colonisées. Ceux-ci veilleront la ponte des femelles qui déposeront leurs œufs sur la surface de l'eau afin de donner naissance 1 à 3 ans plus tard à d'autres futurs voyageurs. La cordulie à deux taches (Epitheca bimaculata), espèce de coloration proche est dépourvue de taches sur les nodus.
Lacs et mares | Tourbières | Prairies humides, mégaphorbiaies et roselières
Eurasiatique
Leptetrum quadrimaculatum (Linnaeus, 1758) | Leptetrum quadrimaculatum praenubilum (Newman, 1833) | Libellula praenubila Newman, 1833 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles