Lapin de garenne

Oryctolagus cuniculus (Linnaeus, 1758)

Classe : Mammalia Ordre : Lagomorpha Famille : Leporidae Genre : Oryctolagus

  • 78
    observations

  • 23
    communes

  • 20
    observateurs

  • Première observation
    1980

  • Dernière observation
    2017
Arnaud Jean-pierre - Benoit Sylvain - Bernard Pierre - Bouche Michel - Bulle Tommy - Combrisson Damien - Corail Marc - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Dumas Pierre - Faure Joël - Faure Robert - Fourrat Gérard - Goulet Frédéric - Lefrançois Olivier - Lombard Jean-françois - Marie Alain - Puissant Joël - Thomas Bernard - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

De silhouette comparable au lièvre brun, le lapin de garenne s'en distingue par sa taille plus petite et des oreilles plus courtes. C'est une espèce de milieux ouverts qui vit souvent en colonies, creusant ses terriers dans les sols tendres. Gibier prisé, il fait régulièrement l'objet de lâchers cynégétiques, souvent inefficaces. En montagne, le lapin de garenne est vite limité par les conditions météorologiques, et la nature des terrains.
Au milieu du vingtième siècle, les populations françaises se sont effondrées suite à l'introduction de la myxomatose en 1952. L'espèce qui n'a jamais récupéré souffre également du reboisement naturel des paysages dans les secteurs en déprise agricole.
Bâtis | Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Fossés et canaux | Friches et broussailles | Haies et talus | Landes montagnardes et subalpines | Lisières et clairières | Parcs et jardins | Pelouses sèches montagnardes | Prairies de fauche | Rives de sable et galets | Sols des milieux ouverts | Vergers et vignes
Subcosmopolite
Lepus cuniculus Linnaeus, 1758 | Oryctogalus fodiens | Oryctolagus cnossius | Oryctolagus cuniculus borkumensis | Oryctolagus cuniculus cuniculus

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles