Lièvre variable

Lepus timidus Linnaeus, 1758

Classe : Mammalia Ordre : Lagomorpha Famille : Leporidae Genre : Lepus

  • 2238
    observations

  • 45
    communes

  • 138
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2017
Titre Auteur
Lièvre variable : la génétique au service des gestionnaires Parc national des Ecrins
Description :
Depuis 2013, dans un contexte de réchauffement climatique, le lièvre variable fait l'objet d'une attention particulière au Parc national des Écrins. L'analyse génétique et la géolocalisation des crottes permettent d'identifier d'autres types de menaces pour cette espèce emblématique si discrète.
Date : 2016-12-05
Sur les traces du blanchon Parc national des Ecrins
Description :
L'analyse des crottes de lièvre collectées dans un vallon de l'Embrunais a permis d'identifier génétiquement 11 individus. Testé l'hiver dernier, le protocole pourrait s'étendre à différents sites de référence dans les Écrins, voire à l'échelle des Alpes, pour connaître l'abondance de cette espèce emblématique... mais très discrète.
Date : 2016-12-05
Jeunes découvreurs - Fiche ressource Lièvre variable Parc national des Ecrins
Description :
Fiche pédagogique. Un animal mystérieux et insaisissable...
Date : 2016-09-27
Albert Christophe - Albert Raymond - Arcier Roland - Argentier Bruno - Argentier Denis - Armand Georges - Baisset Christian - Baisset Marcel - Balme Joseph - Barbe Fanny - Bazoge Claire - Bellon Hubert - Bellon Jean-pierre - Benoit Sylvain - Benyoub Abdelbaki - Bernard André - Bernard Pierre - Bertrand Nicolas - Bianco Gilbert - Blanchemain Joël - Bonet Richard - Borrel Franck - Bouche Michel - Bourgeois Marie-geneviève - Boutonnet Vincent - Bouvier Martial - Briaudet Pierre-emmanuel - Briotet Daniel - Broquet Claire - Brugot Didier - Brun André - Bulle Tommy - Caron Matthieu - Caullireau Guy - Chastin Alain - Chevalier Robert - Chevallier Thierry - Christol Bernard - Clamens Alex - Combrisson Damien - Corail Marc - Cortot Hervé - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Coursier Cyril - Daumark Bruno - Delenatte Blandine - Derivaz Serge - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Drillat Bernard - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Durand Gilbert - Durix Sylvie - Espie Didier - Estachy Robert - Evin Emmanuel - Farny Gilles - Faure Joël - Faure Robert - Fiat Denis - Foret Jérome - Foret Jérôme - Fougeray Daniel - Fourrat Gérard - Francou Michel - Garin Catherine - Gonsolin Gabriel - Goulet Frédéric - Guidetti Georgette - Guilloux Julien-pierre - Guion Sylvie - Guiral Gilles - Imberdis Ludovic - Inconnu Parc National Des Ecrins - Janet Bruno - Jean Annie - Jendoubi Samy - Jonard Aymeric - Jordana Régis - Joubert Eric - Joubert Thierry - Jouglard Yves - Juge Joseph - Keck Robert - Lachau Laurent - Le Pape Claude - Lecompte Elisabeth - Lecourtier Christiane - Lecourtier Marc - Lefrançois Olivier - Lombard Jean-françois - Magnolon Séverine - Maillet Thierry - Marcel Gérard - Marie Alain - Martin Jean-paul - Meeus Guido - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Nobili Vincent - Ollieu Eric - Papet Rodolphe - Paulet Nils - Payan Simon - Peyron Joseph - Pin Jeremie - Puissant Joël - Quellier Hélène - Ray Raphaëlle - Ripert Henry - Rippert Laurent - Roche Daniel - Roger Claude - Ruche Delphin - Sagot Clotilde - Salomez Pierre - Saulay Pascal - Schirr-bonnans Daniel - Sciences Participatives - Semiond Patrice - Sigaud Jean - Telmon Jean-philippe - Thibert Emmanuel - Thomas Bernard - Tron François - Tron Lucien - Turc-gavet Pierre - Vannard Eric - Varreau Hervé - Vedovati Bertrand - Vincent Dominique - Voisin Séverine - Warluzelle Olivier - Zugmeyer Victor

Informations sur l'espèce

Le lièvre variable ou blanchon est un lagomorphe plus petit, plus rond, aux oreilles plus courtes que le lièvre d'Europe. En été, son pelage est brun avec le bout des oreilles noir mais contrairement au lièvre d'Europe il n'a pas la queue noire. A l'automne, la mue commence jusqu'à ce qu'il soit complètement blanc ne gardant que le noir aux oreilles. On le trouve de 1 200 m à 3 000 m en forêt et en milieux ouverts pourvu qu'il y ait des blocs pour refuge.
La répartition du lièvre variable, limitée aux massifs alpins, est liée a son histoire. Il y a 20 000 ans, il est apparu en marge des glaciers et les a suivis dans leur recul. C'est pour cela qu'il est qualifié de relique glaciaire. Depuis 2013, une étude est en cours au Parc national des Ecrins. L'analyse génétique et la géolocalisation de crottes collectées sur un itinéraire parcouru en ski en hiver, permet entre autres d'estimer la population, l'utilisation de l'espace et d'éventuelles hybridations avec le lièvre d'Europe. Un tel croisement pourrait aboutir à la disparition du blanchon.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Lepus hibernicus Bell, 1837 | Lepus lutescens |

Audio (2)


Chronique nature - Le lièvre variable saura t-il s'adapter ?

Chronique nature - Le lièvre variable, si discret

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles