Loir gris, Loir

Glis glis (Linnaeus, 1766)

Classe : Mammalia Ordre : Rodentia Famille : Gliridae Genre : Glis

  • 140
    observations

  • 33
    communes

  • 57
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2017
Albert Christophe - Argentier Bruno - Belle Valentin - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bianco Gilbert - Blanchemain Joël - Bouche Michel - Bouvier Martial - Briotet Daniel - Caullireau Guy - Combrisson Damien - Corail Marc - Cortot Hervé - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Daumark Bruno - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Drillat Bernard - Dumas Pierre - Farny Gilles - Faure Joël - Faure Robert - Fiat Denis - Foret Jérôme - Fourrat Gérard - Gonsolin Gabriel - Goulet Frédéric - Jean Annie - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Joubert Eric - Lecourtier Christiane - Lefrançois Olivier - Lombard Jean-françois - Magnolon Séverine - Marie Alain - Martin Jean-paul - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Noblet Jean-françois - Papet Rodolphe - Payan Simon - Roche Daniel - Roger Claude - Salomez Pierre - Telmon Jean-philippe - Thomas Bernard - Thomas Marie - Tron François - Tron Lucien - Varreau Hervé - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Le loir est un petit rongeur de la famille des Gliridés. Son dos et ses flancs sont gris, ses joues et son ventre blancs. Sa queue grise est longue et touffue. Ce discret forestier affectionne les hêtraies et chênaies dont il parcourt les houppiers dès la nuit tombée, en quête de graines, fruits, bourgeons, insectes, parfois œufs et oisillons. Pour survivre à la mauvaise saison, il entre en hibernation, échappant pour 7 mois à nos observations.
Le loir était très apprécié des Romains qui l’élevaient et l’engraissaient dans un glirarium (récipient en terre cuite compartimenté) pour ensuite le manger.
Bâtis | Forêts d'adret | Forêts d'altitude et zone de combat | Forêts d'ubac | Friches et broussailles | Haies et talus | Lisières et clairières | Parcs et jardins | Ripisylves | Vergers et vignes
Eurasiatique
Glis glis argenteus Zimmermann, 1953 | Glis glis italicus Barrett-Hamilton, 1898 | Glis glis melonii Thomas, 1907 | Glis glis pindicus Ondrias, 1966 | Glis glis pyrenaicus Cabrera, 1908 | Myoxus glis (Linnaeus, 1766) | Myoxus glis argenteus (Zimmermann, 1953) | Myoxus glis italicus (Barrett-Hamilton, 1898) | Myoxus glis melonii (Thomas, 1907) | Myoxus glis pindicus (Ondrias, 1966) | Myoxus glis pyrenaicus (Cabrera, 1908)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles