Martre des pins, Martre

Martes martes (Linnaeus, 1758)

Classe : Mammalia Ordre : Carnivora Famille : Mustelidae Genre : Martes

  • 369
    observations

  • 39
    communes

  • 68
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2018
Albert Christophe - Argentier Bruno - Armand Georges - Baisset Christian - Balme Joseph - Bellon Jean-pierre - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bertrand Nicolas - Bianco Gilbert - Bouche Michel - Bouvier Martial - Briotet Daniel - Bulle Tommy - Caullireau Guy - Chaud Marcel - Chevalier Robert - Corail Marc - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Coursier Cyril - Cuisin Jacques - Delenatte Blandine - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Drillat Bernard - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Durix Sylvie - Evin Emmanuel - Eyraud Olivier - Farand Etienne - Faure Joël - Faure Robert - Foret Jérôme - Fougeray Daniel - Fourrat Gérard - Garnier Alexandre - Gonsolin Gabriel - Goulet Frédéric - Gourreau Jean-marie - Imberdis Ludovic - Inconnu Parc National Des Ecrins - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Magnolon Séverine - Maillet Thierry - Marie Alain - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Notin Raphaël - Papet Rodolphe - Payan Simon - Peyron Joseph - Puissant Joël - Roche Daniel - Roger Claude - Salomez Pierre - Semiond Patrice - Sigaud Jean - Telmon Jean-philippe - Thomas Bernard - Varreau Hervé - Vincent Dominique - Voisin Séverine - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

La martre est un petit carnivore de la famille des mustélidés. De pelage brun, elle se différencie de la fouine par sa taille plus petite, son museau noir, sa bavette jaune orangé qui finit entre les pattes. Son habitat est forestier et elle évite les habitations. Son activité crépusculaire et nocturne la rend difficile à observer. La découverte d’empreintes dans la boue ou la neige, ou d’une crotte laissée sur le chemin, témoigne de sa présence.
Bien que retirée de la liste des «  nuisibles » depuis 2014, plusieurs menaces pèsent encore sur cette espèce. La circulation routière, la destruction / fragmentation de son habitat, la sylviculture intensive, la chasse… les causes de sa régression sont multiples. Et pourtant, c’est une prédatrice efficace de l’écureuil gris, introduit d’Amérique du Nord et qui menace l’écureuil roux endémique.
Forêts d'adret | Forêts d'altitude et zone de combat | Forêts d'ubac | Lisières et clairières
Eurasiatique
Martes abietum | Martes latinorum | Martes martes lorenzi Ognev, 1926 | Martes martes martes | Martes martes sabaneevi Yurgenson, 1947 | Martes martes uralensis Kuznetzov, 1941 | Martes notialis | Martes ruthena | Martes sylvestris | Martes vulgaris | Mustela martes

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles