Grand Murin

Myotis myotis (Borkhausen, 1797)

Classe : Mammalia Ordre : Chiroptera Famille : Vespertilionidae Genre : Myotis

  • 60
    observations

  • 13
    communes

  • 15
    observateurs

  • Première observation
    1980

  • Dernière observation
    2016
Barataud Michel - Barbe Fanny - Bernard Pierre - Bouvier Michel - Corail Marc - Coulon Mireille - Farny Gilles - Fiat Denis - Girard-claudon Julien - Jendoubi Samy - Le Pape Claude - Nicollet Jean-pierre - Noblet Jean-françois - Thomas Bernard - Varreau Hervé

Informations sur l'espèce

Comme les autres chauves-souris du genre Myotis, le grand murin se caractérise par la formée allongée et pointue du tragus. Sa grande taille ne permet de confusion qu'avec le petit murin dont il se distingue toutefois par l'absence systématique de tache frontale blanche et par des critères dentaires délicats à mesurer. Le grand murin fréquente surtout les milieux forestiers aux sous-bois dégagés où il chasse essentiellement des gros coléoptères.
En reproduction, le grand murin s'installe souvent, en assez grosses colonies, dans des bâtiments à grands volumes (églises, combles…). En hibernation, on le trouve plus dispersé dans des grottes, des mines et autres cavités souterraines.
Bâtis | Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Falaises de basse et moyenne altitudes | Forêts d'adret | Forêts d'altitude et zone de combat | Forêts de chênes blancs et de pins sylvestres | Forêts d'ubac | Forêts de ravin | Forêts postpionnières | Fossés et canaux | Grottes et autres cavités | Haies et talus | Hêtraie-sapinière | Lacs et mares | Lisières et clairières | Mélèzins | Pessières | Ripisylves | Rivières et torrents | Vergers et vignes
Européenne
Myotis alpinus | Myotis latipennis | Myotis murinus Schreber | Myotis myotis myotis | Myotis spelaea | Myotis submarinus | Myotis typus

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles