Petit Nacré (Le), Latonia (Le), Lathone (Le)

Issoria lathonia (Linnaeus, 1758)

Classe : Insecta Ordre : Lepidoptera Famille : Nymphalidae Genre : Issoria

  • 229
    observations

  • 42
    communes

  • 54
    observateurs

  • Première observation
    1957

  • Dernière observation
    2017
Albert Christophe - Argentier Bruno - Benyoub Abdelbaki - Bertrand Nicolas - Besancon Thierry - Blanchemain Joël - Blanchemain Loïc - Brugot Didier - Brugot Rémi - Bulle Tommy - Catard Antoine - Charron Julien - Chastin Alain - Chauliac André - Chevalier Robert - Coquelet Jean-marie - Corail Marc - Cortot Hervé - Coulon Mireille - Delenatte Blandine - Deluermoz Gil - Digier Marion - Donovan Maillard - Dova Emmanuelle - Dusoulier François - Evesque Carole - Evin Emmanuel - Fougeray Daniel - Goulet Frédéric - Gourreau Jean-marie - Icardo Emmanuel - Imberdis Ludovic - Inconnu Parc National Des Ecrins - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Lelievre Thierry - Lombard Jean-françois - Maillard Donovan - Marie Alain - Meeus Guido - Mothiron Phillippe - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nobili Vincent - Payan Clément - Pin Jeremie - Quivron Damien - Regnard Simon - Sagot Clotilde - Savourey Michel - Sigaud Jean - Turban Amandine - Varreau Hervé - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Le petit nacré est un papillon diurne de taille moyenne. Le dessus est orange avec des taches noires rondes, le revers des ailes postérieures présente de très grandes taches nacrées et brillantes, ce qui permet de le différencier des autres nacrés. On peut l'observer de mars à novembre et même pratiquement toute l'année. Il fréquente les prairies et pelouses ou les friches agricoles jusqu'à 2 500 m.
Ce nacré peut avoir 2 à 4 générations par an car il a un cycle larvaire très court. Il peut hiverner sous tous ses états : œuf, chenille, chrysalide ou adulte. Ceci explique qu'on puisse l'observer de janvier à décembre, lors de belles journées. De plus, il peut effectuer des migrations vers le nord ou en altitude, ce qui peut augmenter les populations autochtones. Les chenilles se développent sur des violettes.
Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Champs labourés | Friches et broussailles | Haies et talus | Lisières et clairières | Pelouses alpines et subalpines | Pelouses sèches montagnardes | Prairies de fauche
Paléarctique
Argynnis lathonia (Linnaeus, 1758) | Argynnis latonia (Ochsenheimer, 1807) | Issoria lathonia lathonia (Linnaeus, 1758) | Papilio lathonia Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles