Moiré aveuglé (Le), Moiré sans points (Le)

Erebia pharte (Hübner, 1804)

Classe : Hexapoda Ordre : Lepidoptera Famille : Nymphalidae Sous-Famille : Satyrinae Tribu : Satyrini Genre : Erebia

  • 91
    observations

  • 23
    communes

  • 25
    observateurs

  • Première observation
    1947

  • Dernière observation
    2019
Albert Christophe - Bailet Yann - Baisset Caroline - Bertrand Nicolas - Blanchemain Joël - Blanchemain Loïc - Boutin Michel - Brugot Didier - Chauliac André - Cortot Hervé - Deluermoz Gil - Fougeray Daniel - Goulet Frédéric - Heres Alain - Imberdis Ludovic - Iurettigh Jean-marc - Martin René - Meeus Guido - Nicolas Marie-geneviève - Payan Clément - Regnard Simon - Savourey Michel - Tron François - Varreau Hervé - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Le moiré aveuglé est un papillon diurne de taille moyenne. Brun foncé, une bande étroite orange, parfois divisée en tâches, traverse les ailes antérieures tandis que les ailes postérieures sont ornées de petites tâches orange et rondes disposées en arc de cercle. Il diffère des autres moirés par l'absence de tâches noires et d'ocelles blanches dans ces tâches orange. Peu commune, cette espèce alpine se rencontre en juillet dans les pelouses.
Le moiré aveuglé est peu commun à rare, notamment dans les Alpes du sud où il ne dépasse pas la vallée de l'Ubaye. Il est inféodé aux pelouses denses, hautes et humides, surtout entre 1 800 et 2 500 m d'altitude car sa chenille a besoin d'une strate herbacée importante et surtout pérenne pour son développement qui se déroule sur 3 années. Cet exigence écologique le rend particulièrement sensible à toute dégradation de son habitat, en particulier, le surpâturage des troupeaux domestiques.
Pelouses alpines et subalpines
Endémique alpine
Erebia pharte eupompa Fruhstorfer, 1918 | Erebia pharte pharte (Hübner, 1804) | Erebia phartina Staudinger, 1894 | Papilio pharte Hübner, 1804

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles