Ascalaphe soufré

Libelloides coccajus (Denis & Schiffermüller, 1775)

Classe : Insecta Ordre : Neuroptera Famille : Ascalaphidae Genre : Libelloides

  • 120
    observations

  • 29
    communes

  • 34
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2017
Albert Christophe - Bence Stéphane - Bertrand Nicolas - Briotet Daniel - Brugot Didier - Bulle Tommy - Charron Julien - Classen Raphaël - Combrisson Damien - Corail Marc - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Delenatte Blandine - Durix Sylvie - Emmery Brigitte - Evin Emmanuel - Fougeray Daniel - Frappa Pierre - Gagnaire Gilles - Garnier Manon - Goulet Frédéric - Imberdis Ludovic - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Lefrançois Olivier - Maillard Donovan - Marie Alain - Matthieu Aubert - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nobili Vincent - Pin Jeremie - Varreau Hervé - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Cet insecte aux allures de papillon mais aux ailes nervurées comme celles des libellules appartient à l'ordre des neuroptères. Ses ailes sont généralement jaunes, parfois blanches, enfumées de noir dans la moitié supérieure. Les ailes postérieures portent à leur base une tache noire allongée vers le bas qui s' étend tout le long du corps. Il vole de mai à juillet dans les prairies sèches et les friches ensoleillées parfois jusqu'à 2 000 m.
Cousins des chrysopes et des fourmillions, les ascalaphes sont carnivores, au stade larvaire comme au stade adulte. Les mâles portent au bout de l'abdomen des cerques, sortes de pince leur servant à saisir la femelle lors de l'accouplement. Ce sont des espèces méridionales qui volent aux heures chaudes de la journée. L'ascalaphe soufré, présent dans une grande moitié sud est de la France, est le plus commun sur le territoire du parc national des Écrins. C'est la tache basale de l'aile postérieure, allongée, qui permet de le distinguer sans erreur des 2 autres ascalaphes présents sur ce même territoire, l'ascalaphe ambré (Libelloides longicornis) et l'ascalaphe blanc (Libelloides lacteus).
Friches et broussailles | Pelouses sèches montagnardes
Européenne occidentale
Ascalaphus libelluloides Schäffer, 1763 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles