Ascalaphe ambré

Libelloides longicornis (Linnaeus, 1764)

Classe : Hexapoda Ordre : Neuroptera Famille : Ascalaphidae Genre : Libelloides

  • 20
    observations

  • 10
    communes

  • 12
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2018
Barroit Aurélia - Bence Stéphane - Cortot Hervé - Drouet Eric - Durix Sylvie - Fougeray Daniel - Imberdis Ludovic - Jendoubi Samy - Lefrançois Olivier - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Pin Jeremie

Informations sur l'espèce

Cet insecte aux allures de papillon mais aux ailes nervurées comme celles des libellules appartient à l'ordre des neuroptères. Ses ailes sont généralement de couleur ambrée, parfois plus claires. Les ailes nervurées de jaune, les ailes postérieures dont la tache située à la base est tronquée et qui sont ornées d'un croissant noir à l'apex, tous ces caractères permettent de différentier cet ascalaphe de l'ascalaphe soufré (Libelloides coccajus).
Comme tous les ascalaphes, celui-ci a de « longues cornes » (longicornis) ou plutôt de grandes antennes terminées en massue. Il vole plus tardivement que l'ascalaphe soufré (Libelloides coccajus), de juin à août et, comme lui, fréquente les pelouses sèches et prairies ensoleillées. Autrefois, le plus commun des ascalaphes sur une bonne partie du territoire français, il est en nette régression à certains endroits du fait de la raréfaction des prairies sèches. Il est moins fréquent sur le territoire du parc national des Ecrins que l'ascalaphe soufré et semble monter plus en altitude.
Friches et broussailles | Pelouses alpines et subalpines | Pelouses sèches montagnardes
Européenne occidentale
Ascalaphus longicornis (Linnaeus, 1764) | Hemerobius longicornis Linnaeus, 1764 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles