Grosbec casse-noyaux

Coccothraustes coccothraustes (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Fringillidae Genre : Coccothraustes

  • 519
    observations

  • 44
    communes

  • 88
    observateurs

  • Première observation
    1977

  • Dernière observation
    2018
Albert Christophe - Argentier Bruno - Armand Georges - Baisset Christian - Baisset Marcel - Bellon Elise - Bernard Pierre - Bianchini Luc - Bianco Gilbert - Blanchemain Joël - Bouche Michel - Bourgeois Marie-geneviève - Boutonnet Pierre - Briotet Daniel - Bulle Tommy - Carlier Julie - Caron Matthieu - Chevaillot Fred - Chevalier Robert - Combrisson Damien - Corail Marc - Cortot Hervé - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Coursier Cyril - Da Costa Marie-hélène - Daumark Bruno - Delcourt Ian - Derivaz Serge - Despas Pascal - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Drillat Bernard - Dulac Olivier - Dumas Laurence - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Durand Gilbert - Durix Sylvie - Evin Emmanuel - Eyraud Olivier - Farand Etienne - Faure Joël - Faure Robert - Fiat Denis - Fougeray Daniel - Francou Michel - Garnier Alexandre - Gonsolin Gabriel - Goulet Frédéric - Guidetti Georgette - Guilloux Julien-pierre - Icardo Emmanuel - Imberdis Ludovic - Inconnu Parc National Des Ecrins - Jendoubi Samy - Jonard Aymeric - Joubert Eric - Joubert Thierry - Lefrançois Olivier - Letinois Frédéric - Magnolon Séverine - Maillet Thierry - Marie Alain - Martin Agnès - Martin Jean-paul - Meeus Guido - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Ortiz Michel - Papet Rodolphe - Paulet Nils - Puissant Joël - Rippert Laurent - Sagot Clotilde - Seignemartin Aurore - Semiond Patrice - Sigaud Jean - Telmon Jean-philippe - Thomas Bernard - Thomas Marie - Thomas Sylvie - Tron François - Tron Lucien - Varreau Hervé - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Le grosbec casse-noyaux est un oiseau rondouillard de la famille des fringilles. Il se distingue par sa grosse tête rousse avec un bec robuste et de gros yeux soulignés par un masque noir, des ailes bleu nuit barrées de blanc, un dos brun et un ventre beige. La femelle est plus terne que le mâle. C’est un oiseaux extrêmement farouche et très discret dont les cris, de petits « tsic », et même le chant ne favorisent guère sa localisation.
Des mandibules puissantes actionnant un bec fort lui permettent de casser coques et noyaux de fruits (cerises). Au printemps, son régime se diversifie avec des insectes. En hiver, il s’approche volontiers des mangeoires et c’est une période privilégiée pour l’observer. Il fréquente bosquets, vergers ou forêts mixtes où il se tient au sommet des arbres. Dans les Écrins, il est observé surtout en hiver avec cependant quelques observations en été dans le sud et l’ouest du massif. Des populations du nord de l’Europe se déplacent à la mauvaise saison jusqu’au sud de la France, de l’Italie et de l’Espagne.
Forêts d'adret | Forêts d'ubac | Lisières et clairières | Parcs et jardins | Vergers et vignes
Paléarctique
Coccothraustes coccothraustes coccothraustes (Linnaeus, 1758) | Coccothraustes coccothraustes insularis Salvadori & Festa, 1914

Audio (1)


Gros bec casse-noyaux

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles