• 865
    observations

  • 49
    communes

  • 101
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2017
Albert Christophe - Albert Raymond - Arcier Roland - Argentier Bruno - Argentier Denis - Armand Georges - Baisset Christian - Baisset Marcel - Balme Joseph - Barbe Fanny - Bellon Hubert - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bertini Christian - Bertrand Nicolas - Bianco Gilbert - Billard Gilbert - Blanchemain Joël - Bouche Michel - Bourgeois Marie-geneviève - Bouvier Martial - Braud Yoan - Briotet Daniel - Broquet Claire - Brugot Didier - Bulle Tommy - Catard Antoine - Charron Julien - Chevalier Robert - Combrisson Damien - Corail Marc - Cortot Hervé - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Coursier Cyril - Derivaz Serge - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Drillat Bernard - Duguet Rémi - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Durand Gilbert - Durix Sylvie - Evin Emmanuel - Farny Gilles - Faure Alain - Faure Joël - Faure Robert - Fiat Denis - Foret Jérome - Fougeray Daniel - Francou Michel - Garcin Roger - Girardon Christophe - Gonsolin Gabriel - Goulet Frédéric - Hustache Christine - Icardo Emmanuel - Imberdis Ludovic - Inconnu Parc National Des Ecrins - Jendoubi Samy - Jonard Aymeric - Jordana Régis - Joubert Eric - Joubert Thierry - Juge Joseph - Le Pape Claude - Lefrançois Olivier - Magnolon Séverine - Maillet Thierry - Marie Alain - Martin Agnès - Martin Jean-paul - Meeus Guido - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Nobili Vincent - Notin Raphaël - Ollieu Eric - Paulet Nils - Pawlowski Frédéric - Payan Simon - Peyret Pierre-henri - Puissant Joël - Roche Daniel - Roger Claude - Sagot Clotilde - Semiond Patrice - Sigaud Jean - Telmon Jean-philippe - Thibert Emmanuel - Thomas Bernard - Tron François - Tron Lucien - Vannard Eric - Varreau Hervé - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Le tarin des aulnes est un passereau de petite taille, de la famille des fringillidés. Le mâle est jaune-verdâtre avec le front et le menton noirs et présente deux barres alaires jaunes, alors que la femelle, plus terne, est brun-gris, entièrement striée. En France, on le rencontre essentiellement l'hiver, dans les bois de bouleaux et d'aulnes dont il mange les graines. Ils sont souvent regroupés en bandes de plusieurs dizaines d'individus.
Les tarins des aulnes sont partiellement migrateurs, nichant en Europe du nord et en Russie et se déplaçant plus au sud l'hiver. Il se reproduit également en France, dans les forêts de conifères des Alpes du nord et des Pyrénées. En période hivernale, il sera facilement observable près des mangeoires qu'il fréquente volontiers. Son chant mélodieux en a fait autrefois un oiseau de cage très prisé.
Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Forêts d'ubac | Fourrés de saules et d'aulnes | Friches et broussailles | Parcs et jardins
Subcosmopolite
Aucun synonyme pour ce taxon

Audio (1)


Tarin des aulnes

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles