Pouillot siffleur

Phylloscopus sibilatrix (Bechstein, 1793)

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Sylviidae Genre : Phylloscopus

  • 119
    observations

  • 31
    communes

  • 32
    observateurs

  • Première observation
    1978

  • Dernière observation
    2017
Armand Georges - Baisset Marcel - Bernard Pierre - Besancon Thierry - Blanchemain Joël - Chevalier Robert - Combrisson Damien - Corail Marc - Cortot Hervé - Couloumy Christian - Coursier Cyril - Dova Emmanuelle - Drillat Bernard - Dumas Pierre - Farny Gilles - Faure Joël - Francou Michel - Gonsolin Gabriel - Inconnu Parc National Des Ecrins - Jendoubi Samy - Joubert Thierry - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Peyrotty Gérard - Rippert Laurent - Sigaud Jean - Thomas Aline - Thomas Bernard - Tron Lucien - Warluzelle Olivier - Zugmeyer Victor

Informations sur l'espèce

Ce passereau est coloré de vert olive sur le dessus du corps et de la tête ; son ventre est blanc-soyeux. Il se distingue des autres pouillots par un net sourcil jaune citron ainsi que des joues et une gorge également jaune vif nettement délimité du ventre blanc. Ses pattes sont claires. Cet oiseau migrateur, peu fréquent sur le territoire du parc national des Écrins, se rencontre essentiellement en période de migration dans les ripisylves.
Le pouillot siffleur préfère les forêts de feuillus ayant plusieurs strates : arborescentes, arbustives et herbacées pour trouver des insectes nourriciers, des perchoirs et cacher son nid disposé au sol. Malgré son nom, il ne siffle guère mais son chant bien caractéristique est constitué d'une phrase de « tics » métalliques s'accélérant en un trille qui fait penser à une bille retombant sur le sol.
Forêts d'ubac | Hêtraie-sapinière | Mélèzins | Ripisylves
Subcosmopolite
Motacilla sibilatrix Bechstein, 1793 |

Audio (1)


Sons de la nature - Pouillot siffleur

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles