Nyctale de Tengmalm, Chouette de Tengmalm

Aegolius funereus (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Strigiformes Famille : Strigidae Genre : Aegolius

  • 292
    observations

  • 32
    communes

  • 66
    observateurs

  • Première observation
    1978

  • Dernière observation
    2017
Argentier Bruno - Baisset Christian - Baisset Marcel - Barban Jacky - Barbe Fanny - Bellon Hubert - Bernard Pierre - Bertini Christian - Bertrand Nicolas - Bianco Gilbert - Billard Gilbert - Bouche Michel - Briotet Daniel - Bulle Tommy - Caullireau Guy - Charron Julien - Chevalier Robert - Combrisson Damien - Corail Marc - Cortot Hervé - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Coursier Cyril - Cuisin Jacques - Delenatte Blandine - Digier Marion - Drillat Bernard - Dumas Pierre - Durix Sylvie - Farand Etienne - Faure Joël - Foret Jérôme - Fougeray Daniel - Francou Michel - Girardon Christophe - Gonsolin Gabriel - Goulet Frédéric - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Juge Joseph - Keck Robert - Lachau Laurent - Le Nuz Eric - Lefrançois Olivier - Letinois Frédéric - Lombard Jean-françois - Magnolon Séverine - Maillet Thierry - Martin Jean-paul - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Papet Rodolphe - Pascal Rémy - Roche Daniel - Roudet Luc - Semiond Patrice - Sigaud Jean - Telmon Jean-philippe - Thomas Bernard - Toullec Jean-luc - Vannard Eric - Varreau Hervé - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

La chouette de Tengmalm possède un plumage brun foncé orné de points blancs et un disque fascial blanc bien marqué. Ses grands yeux jaune surmontés de sourcils lui donnent un air étonné typique. Avec ses 55 cm d'envergure, elle est plus grosse que sa cousine la chevêchette d'Europe. Oiseau aux mœurs nocturnes et crépusculaires, elle est inféodée aux forêts montagnardes lui offrant des cavités favorables à sa nidification.
La nidification de la chouette de Tengmalm est étroitement liée à l’abondance de ses proies. Les années à pullulation de micromammifères (campagnols, mulots...) lui permettent d’élever efficacement ses jeunes. A l’inverse, les années pauvres en nourriture voient les tentatives de nidification fortement diminuées. L’extension du pic noir ces dernières années a profité à l’espèce qui utilise très régulièrement les loges de ce dernier dans lesquelles elle se constitue un nid de mousse.
Forêts d'altitude et zone de combat | Forêts d'ubac | Hêtraie-sapinière | Mélèzins
Circum-boréale
Strix funerea Linnaeus, 1758

Audio (1)


Chouette de Tengmalm

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles