Tourterelle turque

Streptopelia decaocto (Frivaldszky, 1838)

Classe : Aves Ordre : Columbiformes Famille : Columbidae Genre : Streptopelia

  • 327
    observations

  • 35
    communes

  • 58
    observateurs

  • Première observation
    1983

  • Dernière observation
    2018
Albert Christophe - Baisset Christian - Baisset Marcel - Bellon Hubert - Benoit Sylvain - Bergeon Jean-pierre - Bernard Pierre - Bertrand Nicolas - Bianco Gilbert - Bouche Michel - Briotet Daniel - Brugot Rémi - Bulle Tommy - Charron Julien - Chevalier Robert - Christian Couloumy - Combrisson Damien - Corail Marc - Cortot Hervé - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Coursier Cyril - Derivaz Serge - Duguet Rémi - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Evin Emmanuel - Faure Joël - Faure Robert - Fougeray Daniel - Francou Michel - Gonsolin Gabriel - Goulet Frédéric - Imberdis Ludovic - Inconnu Parc National Des Ecrins - Jendoubi Samy - Jonard Aymeric - Jordana Régis - Joubert Eric - Joubert Thierry - Keck Robert - Lecourtier Christiane - Lefrançois Olivier - Martin Agnès - Martin Jean-paul - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Rippert Laurent - Roche Daniel - Rostang Vincent - Sagot Clotilde - Telmon Jean-philippe - Thomas Bernard - Thomas Marie - Thomas Sylvie - Varreau Hervé - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

La tourterelle turque fait partie de la famille des columbidés. Elle porte un plumage beige nuancé de gris clair. Le dos, les ailes et le dessus de la queue sont chamoisés, le bout des ailes chocolat. Les plumes du dessous de la queue ont la base noire et l'extrémité blanche. Cette tourterelle se distingue par son demi-collier noir sur la nuque et ses yeux à l'iris rouge brun. Son chant bien connu, un roo-kooo-koo scandé et répété inlassablement en a agacé plus d'un !
La tourterelle turque se sent très bien dans les zones urbaines et vit souvent près des habitations, en ville comme en zone rurale. Elle fréquente parcs et jardins et se tient aussi dans les vergers et les petits bosquets d'arbres. Sur le territoire du parc national des Écrins, elle reste dans les vallées, dépassant rarement 1 500 m d'altitude. Elle n'est pas originaire de Turquie mais d'Inde et du sud-est de l'Asie et, sans que la cause en soit vraiment connue, a commencé à coloniser l'Europe au début du 20ème siècle. Son aire de répartition ne cesse de s'agrandir et s'étend maintenant jusqu'au cercle arctique. Elle vit aussi en Amérique du nord, suite à une introduction aux Bahamas.
Bâtis | Parcs et jardins | Vergers et vignes
Subcosmopolite
Columba decaocto Frivaldszky, 1838 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles