Vautour fauve

Gyps fulvus (Hablizl, 1783)

Classe : Aves Ordre : Falconiformes Famille : Accipitridae Genre : Gyps

  • 2117
    observations

  • 52
    communes

  • 182
    observateurs

  • Première observation
    1997

  • Dernière observation
    2017
Adam Fabiola - Albert Christophe - Andre Philippe - Anel Thierry - Arbonnier Fabrice - Argentier Bruno - Armand Jean-claude - Auclair Daniel - Aymard Dauphin Inconnu - Baisset Marcel - Barban Jacky - Barbe Fanny - Bartei Christine - Barthelemy Marie Odile - Bazin Brigitte - Bazoge Claire - Belkhiat Naëma - Benyoub Abdelbaki - Bergeretti Olivier - Bernard Pierre - Bertini Christian - Bertrand Nicolas - Berut Paul - Besson Jérémy - Billard Gilbert - Blogdan Gadenne - Boccon-gebeaud Camille - Bonalumi Jérôme - Bonet Richard - Bonnissent Inconnu - Bouche Michel - Bougeot Damien - Boulay Inconnu - Boutonnet Vincent - Bouvier Martial - Briotet Daniel - Broquet Claire - Brugot Didier - Bulle Tommy - Butz Olivier - Calvat Eric - Carteron Stéphanie - Charron Julien - Chassaing Pascale - Chenal Philip - Chevalier Robert - Clamens Alex - Combrisson Damien - Corail Marc - Cortot Hervé - Coudreuse Franck - Coulombier Justine - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Coursier Cyril - Crassac Alain - D'herbonez Sylviane - Daeye Olivier - Daumark Bruno - De Bardonneche Jean-luc - De Gasquet Vincent - Delenatte Blandine - Deluermoz Gil - Dentant Cédric - Deplaude Bruno - Derivaz Serge - Digier Marion - Donnet Sophie - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Durand Gilbert - Durix Sylvie - Dusoulier François - Dusserre Agnès - Espie Didier - Evin Emmanuel - Farny Gilles - Faure Joël - Fiat Denis - Forcy Pierre - Foret Jérome - Foret Jérôme - Fosset Jean-louis - Fougeray Daniel - Francou Michel - François Michel - Garnier Manon - Girardon Christophe - Giraud Sauveur René - Gleize Jean-louis - Gonsolin Gabriel - Gonzalez Emilien - Goulet Frédéric - Gourreau Jean-marie - Guerin Pierre - Guidetti Georgette - Guidoni Bernard - Guion Sylvie - Icardo Emmanuel - Imberdis Ludovic - Inconnu Inconnu - Jandot Olivier - Janssens Michel - Jehl Jean-maurice - Jendoubi Samy - Jonard Aymeric - Jordana Régis - Joubert Amandine - Joubert Eric - Joubert Thierry - Krammer Mathieu - Labbe Pascal - Labbé Pascal - Lecoq Sandéol - Lecourtier Christiane - Ledauphin Stéphane - Lefrançois Olivier - Lepaul Daniel - Leroy Eric - Lièvre Jean-marie - Lombard Jean-françois - Mace Guillaume - Mace Inconnu - Maeght William - Magnolon Séverine - Maillard Donovan - Maillet Thierry - Manzon Louis - Martin Jean-paul - Mas Catherine - Mendez Sarah - Merhan Baptiste - Monneret Serge - Moutte Anne - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Nobili Vincent - Nouailhat Alexis - Ollieu Eric - Papet Rodolphe - Paris André - Pascal Rémy - Paulet Nils - Payan Simon - Pelleau Eric - Peyret Pierre-henri - Peyron Patrick - Pin Jeremie - Pinel Jean-luc - Poumarat Martine - Puissant Joël - Quellier Hélène - Ranguis Louis - Ribot Cathy - Ripert Henry - Rippert Laurent - Rispaud Marie Blanche - Robin Pierre - Roche Daniel - Rouit Gérald - Roux Philou - Sagot Clotilde - Saulay Pascal - Sigaud Jean - Sotiriou Claude - Telmon Jean-philippe - Thomas Aline - Thomas Bernard - Thomas Sylvie - Vannard Eric - Varreau Hervé - Veit David - Vera Régine - Vincent Dominique - Voisin Séverine - Vollard Inconnu - Vuinee Laure - Vulic Lara - Warluzelle Olivier - Zucco Sylvie - Zugmeyer Victor

Informations sur l'espèce

Le vautour fauve est un rapace diurne de la famille des accipitridés.il fait partie des plus grand avec une envergure de 235 à 275 cm. Adulte, il est bicolore : rémiges et rectrices brun sombre, couverture alaire et corps « chamois clair ». Le cou est orné d'une collerette de plumes blanches. Les ailes sont larges à longs « doigts » avec une queue courte et arrondie. Assez proche, le vautour moine, à la silhouette rectangulaire, est lui entièrement sombre.
Les vautours fauves ne nichent actuellement pas sur le massif des Ecrins. Leur présence correspond à celle des troupeaux en alpage. Ils sont grégaires et vivent en colonie, il est possible d'observer des vols de plusieurs dizaines d'individus. Le matin, ils quittent leur dortoir et partent en patrouille à la recherche de carcasses et assurent ainsi leur rôle d'équarrisseurs.
Arêtes rocheuses de haute altitude | Falaises de basse et moyenne altitudes | Pelouses alpines et subalpines | Pelouses sèches montagnardes
Subcosmopolite
Vultur fulvus Hablizl, 1783

Audio (1)


Vautour fauve

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles