Gentiane printanière

Gentiana verna subsp. verna L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Gentianales Famille : Gentianaceae Genre : Gentiana Espèce : Gentiana verna

  • 148
    observations

  • 28
    communes

  • 55
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2018
Abdelbaki Benyoub - Baptiste Merhan - Bernard Nicollet - Blandine Delenatte - Christophe Albert - Claire Bazoge - Claire Chapurlat - Claude Roger - Cédric Dentant - Daniel Fougeray - Daniel Roche - Dominique Vincent - Drillat Bernard - Emmanuelle Dova - Eric Ollieu - Eric Vannard - Etienne Dupuis - Fourrat Gérard - Guiral Gilles - Hervé Varreau - Hugues Merle - Jean Guillet - Jean-charles Villaret - Jean-christophe Gattus - Jean-pierre Dalmas - Joël Puissant - Julien Ugo - Julien-pierre Guilloux - Ludovic Imberdis - Manon Garnier - Marc Corail - Marcel Chaud - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Martial Bouvier - Matthieu Charrier - Michel Bouche - Mireille Coulon - Mottet Jean-claude - Muriel Della-vedova - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Jean-pierre - Olivier Lefrançois - Olivier Senn - Olivier Warluzelle - Patrice Semiond - Pierre Bernard - Pierre Salomez - Puissant Joël - Richard Bonet - Roger Claude - Régis Jordana - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Vincent Nobili

Informations sur l'espèce

Dans la tribu des petites gentianes vivaces à la fleur d'un bleu profond, celle ci se reconnaît à sa courte tige portant une à deux paires de feuilles opposées. Elle s'identifie surtout grâce à celles, aiguës et au moins deux fois plus longues que larges, regroupées en rosette à la base.
Elle fait partie des plantes pouvant s'adapter sur une très large amplitude altitudinale, de l'étage collinéen à l'alpin et se mêler à ses cousines des hautes montagnes pour créer bien souvent la confusion. On distingue deux sous-espèces sur le Parc national des Écrins : la sous-espèce autonyme (Gentiana verna subsp. verna) et la gentiane du Dauphiné (Gentiana verna subsp. delphinensis) qui, elle, présente des feuilles basales bien plus longues (rapport longueur / largeur souvent supérieur à 5) et acuminées.
Pelouses sèches montagnardes | Pelouses alpines et subalpines | Eboulis
Européenne méridionale
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles