Véronique d'Allioni

Veronica allionii Vill., 1779

Classe : Equisetopsida Ordre : Lamiales Famille : Plantaginaceae Tribu : Veroniceae Genre : Veronica

  • 68
    observations

  • 20
    communes

  • 38
    observateurs

  • Première observation
    1981

  • Dernière observation
    2017
Abdelbaki Benyoub - Anne-lise Macle - Baptiste Merhan - Bernard Nicollet - Blandine Delenatte - Brugot Didier - Christian Bertini - Christophe Albert - Clotilde Sagot - Cédric Dentant - Daniel Fougeray - Daniel Roche - Emilie Granger - Emmanuel Evin - Emmanuelle Dova - Eric Ollieu - Eric Vannard - Etienne Dupuis - Hugues Merle - Jean-pierre Dalmas - Julien Ugo - Julien-pierre Guilloux - Marcel Chaud - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Martial Bouvier - Matthieu Charrier - Michel Bouche - Mireille Coulon - Muriel Della-vedova - Olivier Lefrançois - Olivier Senn - Pierre Salomez - Richard Bonet - Robert Chevalier - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Sylvie Durix

Informations sur l'espèce

La véronique d'Allioni est une petite plante de 5 à 15 cm de hauteur. Elle a une tige un peu ligneuse, couchée, feuillée. Les feuilles sont coriaces, ovales, finement dentées et presque glabres. La tige porte un ou deux pédoncules floraux partant à l'aisselle d'une feuille, dressés et portant un épi dense de nombreuses petites fleurs à pétales bleus. Les épis sont plutôt arrondis à leur sommet. C'est une plante commune des pelouses sèches et rocailleuses des étages subalpin et alpin, sur sols siliceux ou acidifiés.
Elle peut être confondue avec la véronique en épi (Veronica spicata), plus velue et dont les inflorescences sont très allongées et plutôt pointues à leur sommet.
Pelouses alpines et subalpines
Endémique Ouest alpine
Veronica pyrenaica All., 1785

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles