Valériane des montagnes

Valeriana montana L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Dipsacales Famille : Caprifoliaceae Genre : Valeriana

  • 144
    observations

  • 24
    communes

  • 42
    observateurs

  • Première observation
    1978

  • Dernière observation
    2018
Abdelbaki Benyoub - Baptiste Merhan - Bernard Nicollet - Brugot Didier - Bruno Tessier Du Cros - Chamagne Philippe - Christophe Albert - Claude Roger - Cédric Dentant - Daniel Roche - Dominique Vincent - Drillat Bernard - Emmanuelle Dova - Eric Ollieu - Eric Vannard - Etienne Dupuis - Gilbert Billard - Hugues Merle - Jean-christophe Gattus - Jean-pierre Dalmas - Joël Puissant - Julien Charron - Julien Ugo - Jérôme Foret - Laurent Michel - Marc Corail - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Matthieu Charrier - Matthieu Villetard - Melissa Vegara - Michel Bouche - Mireille Coulon - Olivier Lefrançois - Olivier Senn - Pierre Bernard - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Richard Bonet - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Vincent Nobili

Informations sur l'espèce

De la famille des valérianacées, la valériane de montagnes atteint 50 cm de haut. La tige ligneuse est rameuse dans sa partie supérieure. Les feuilles caulinaires sont toujours indivises, entières ou légèrement dentées. Les fleurs, roses, sont rassemblées en corymbe au sommet des tiges.
La valériane des montagnes apprécie les sols calcaires. Ses racines répandent une odeur particulière provenant de l'acide valérianique qu'elles renferment et dont les chats sont fous.
Clapiers d'épierrement | Eboulis | Forêts d'ubac
Européenne méridionale
Valeriana scrophulariifolia Pourr., 1788

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles