Épiaire droite

Stachys recta L., 1767

Classe : Equisetopsida Ordre : Lamiales Famille : Lamiaceae Sous-Famille : Lamioideae Tribu : Stachydeae Genre : Stachys

  • 203
    observations

  • 37
    communes

  • 63
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2018
Abdelbaki Benyoub - Anne-marie Lanquetuit - Aurore Seignemartin - Baptiste Merhan - Bernard Christol - Bernard Nicollet - Brugot Didier - Bruno Tessier Du Cros - Camille Boccon-gebeaud - Christian Bertini - Christophe Albert - Christophe Girardon - Claire Broquet - Claude Roger - Clotilde Sagot - Cynthia Llas - Cyril Coursier - Cédric Dentant - Damien Combrisson - Daniel Fougeray - Daniel Roche - Dominique Vincent - Edouard Chas - Emmanuel Evin - Emmanuel Icardo - Emmanuelle Dova - Eric Ollieu - Eric Vannard - Frédéric Goulet - Gilbert Billard - Guy Wittebolle - Hugues Merle - Hélène Quellier - Jean-charles Villaret - Jean-françois Lombard - Jean-pierre Dalmas - Joël Puissant - Julien Charron - Julien Ugo - Julien-pierre Guilloux - Manon Garnier - Marc Corail - Marcel Baisset - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Martial Bouvier - Matthieu Charrier - Maëlle Talichet - Michel Bouche - Mireille Coulon - Mottet Jean-claude - Nicolas Bertrand - Olivier Lefrançois - Olivier Senn - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Place Jacques - Remy Moine - Richard Bonet - Samy Jendoubi - Sylvie Gille-naves - Séverine Magnolon - Thierry Chevallier

Informations sur l'espèce

Cette plante de plus de 50 cm est vivace et à souche robuste un peu ligneuse. Cette dernière donne naissance à plusieurs tiges carrées, hérissées de poils et plus ou moins ramifiées. Elles portent quelques couples de feuilles lancéolées opposées, courtement pétiolées et dentées. En ce qui concerne les feuilles inférieures, elles possèdent un pétiole ne dépassant pas la moitié de la longueur du limbe. Ses fleurs aux pétales jaune pâle ou blanc dont la lèvre inférieure est maculée de pourpre, se regroupent en verticilles espacés pour composer une inflorescence plus ou moins lâche au sommet de la tige. Le calice poilu possède 5 dents arquées glabres à leur extrémité. L’épiaire droite est calcicole.
Attention à na pas confondre l’épiaire droite (Stachys recta) avec l’épiaire annuelle (Stachys annua). L’épiaire droite d’une hauteur pouvant dépasser 50 cm est une plante vivace à tiges un peu ligneuses à la base alors que l’épiaire annuelle qui ne dépasse pas 30 cm de haut est une plante annuelle à racine grêle. De plus, chez l’épiaire droite, les dents du calice sont glabres à leur extrémité alors que chez l’épiaire annuelle, elles sont ciliés.
Falaises de basse et moyenne altitudes | Friches et broussailles | Lisières et clairières | Pelouses sèches montagnardes
Européenne méridionale
Betonica adscendens Walther, 1802 | Betonica decumbens Moench, 1794 | Betonica hirta Gouan, 1762 | Ortostachys recta (L.) Fourr., 1869 | Prasium stachys E.H.L.Krause, 1903 | Sideritis hirsuta Gouan, 1764 | Stachys acanthodonta Klokov, 1960 | Stachys bufonia Thuill., 1799 | Stachys czernjaevii Schost., 1940 | Stachys goulimyi Rech.f., 1957 | Stachys nitens Janka, 1859 | Stachys patula Griseb., 1844 | Stachys procumbens Lam., 1779 | Stachys ramosissima Rochel, 1838 | Stachys sideritis Vill., 1787 | Stachys stenophylla Spreng., 1819 | Stachys sylvestris Forssk., 1775

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles