Saule glauque

Salix glaucosericea Flod., 1943

Classe : Equisetopsida Ordre : Malpighiales Famille : Salicaceae Genre : Salix

  • 273
    observations

  • 20
    communes

  • 35
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2017
Baptiste Merhan - Bernard Nicollet - Bernard Pierre - Christophe Albert - Cyril Coursier - Cédric Dentant - Damien Combrisson - Dominique Vincent - Drillat Bernard - Emmanuelle Dova - Eric Ollieu - Eric Vannard - Gillot Philippe - Hubert Bellon - Hugues Merle - Hélène Quellier - Jean-françois Lombard - Joël Puissant - Jérôme Foret - Laure Vuinee - Laurent Michel - Marc Corail - Marcel Chaud - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Matthieu Charrier - Olivier Warluzelle - Pierre Bernard - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Richard Bonet - Roger Claude - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Séverine Magnolon

Informations sur l'espèce

Cet arbuste touffu ne dépasse pas 1 mètre de haut. Il a des feuilles lancéolées et glauques. Elles sont couvertes sur les deux faces de nombreux poils qui leur donnent un aspect soyeux (sericea) et, de loin, une couleur argentée. Les fruits sont également très cotonneux. C’est un arbuste d’altitude poussant dans les ubacs en situation fraîche : rhodoraies, saulaies et mégaphorbiaies entre 1 600 et 2 500 m.
C’est une espèce peu commune qui est protégée en Rhône-Alpes. Ce saule peut être confondu avec le saule helvétique (Salix helvetica) qui vit dans les mêmes milieux mais est beaucoup plus rare.
Forêts d'altitude et zone de combat | Fourrés de saules et d'aulnes | Landes montagnardes et subalpines | Pelouses alpines et subalpines
Endémique alpine
Salix bourdinii Gand., 1881 | Salix brigantiaca Gand., 1881 | Salix glauca auct. non L., 1753 | Salix glauca auct. non L., 1753 | Salix pugetii Gand., 1881 | Salix sericea Chaix, 1786 | Salix sericea Vill., 1789

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles