Stemmacanthe de Lamarck

Rhaponticum scariosum Lam., 1779

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Genre : Rhaponticum

  • 422
    observations

  • 15
    communes

  • 70
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2017
Abdelbaki Benyoub - Argentier Bruno - Armand Georges - Baisset Marcel - Baptiste Merhan - Bernard Nicollet - Brugot Didier - Burle Jacques - Caullireau Guy - Chamagne Philippe - Christian Bertini - Christophe Albert - Christophe Girardon - Claude Roger - Cretin Patrice - Cynthia Llas - Cédric Dentant - Daniel Fougeray - Daniel Roche - Daumark Bruno - Dominique Vincent - Drillat Bernard - Dumas Pierre - Emmanuel Icardo - Eric Ollieu - Eric Vannard - Faure Robert - Fiat Denis - Frédéric Goulet - Gonsolin Gabriel - Hubert Bellon - Hélène Quellier - Jean-françois Lombard - Juge Joseph - Julien-pierre Guilloux - Jérôme Foret - Lavarelo Yves - Lepape Claude - Ludovic Imberdis - Manon Garnier - Marc Corail - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Martin Jean-paul - Mottet Jean-claude - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Olivier Deguerry - Olivier Warluzelle - Payan Simon - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Puissant Joël - Richard Bonet - Roche Daniel - Roger Claude - Régis Jordana - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Schirr-bonnans Daniel - Sigaud Jean - Simon Payan - Sylvie Durix - Séverine Magnolon - Tommy Bulle - Tron Lucien - Turc-gavet Pierre - Valentin Belle - Varreau Hervé - Vincent Nobili

Informations sur l'espèce

Cette grande plante volumineuse de 50 à 130 cm a une seule tige dressée, non ramifiée et non feuillée dans sa partie supérieure. Les feuilles basales sont très grandes, lancéolées et, en cœur à la base, cotonneuses en dessous. Les fleurs rose pourpre sont réunies en un gros capitule dont les bractées sont brun roux, laciniées sur les bords et scarieuses. C'est une plante endémique des Alpes, rare et protégée au niveau national.
Elle vit dans les mégaphorbiaies et les pentes rocailleuses fraîches sur silice aux étages montagnard et subalpin. Son habitat permet d'éviter la confusion avec la rhapontique à feuille d'aunée (Rhaponticum heleniifolium subsp. heleniifolium), aux tiges parfois ramifiées, feuillées jusqu'en haut, qui vit dans les pentes rocailleuses et les pelouses sèches généralement sur calcaire.
Eboulis | Prairies humides, mégaphorbiaies et roselières
Endémique alpine
Centaurea scariosa (Lam.) Rouy, 1905 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles