Oxyria à deux styles, Oxyrie à deux stigmates

Oxyria digyna (L.) Hill, 1768

Classe : Equisetopsida Ordre : Caryophyllales Famille : Polygonaceae Sous-Famille : Polygonoideae Tribu : Rumiceae Genre : Oxyria

  • 100
    observations

  • 14
    communes

  • 42
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2017
Abdelbaki Benyoub - Albert Christophe - Baisset Christian - Baptiste Merhan - Bernard Nicollet - Blandine Delenatte - Brugot Didier - Burle Jacques - Chamagne Philippe - Christophe Albert - Cyril Coursier - Cédric Dentant - Dupuis Etienne - Emmanuel Icardo - Emmanuelle Dova - Eric Ollieu - Eric Vannard - Etienne Dupuis - Frédéric Goulet - Gonsolin Gabriel - Hugues Merle - Hélène Quellier - Jean-philippe Telmon - Julien Charron - Julien-pierre Guilloux - Jérôme Foret - Laurent Dardanelli - Ludovic Imberdis - Marc Corail - Marie-geneviève Nicolas - Mottet Jean-claude - Nicolas Bertrand - Nils Paulet - Olivier Senn - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Richard Bonet - Roger Claude - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Serge Derivaz - Sébastien Lavergne

Informations sur l'espèce

L’oxyrie à deux stigmates mesure de 5 à 20 cm de hauteur. Sa tige est généralement nue ou avec une à deux feuilles. Les feuilles basales sont longuement pétiolées, presque ronde ou réniforme et en cœur. La forme des feuilles est un bon critère de reconnaissance. Les hampes florales sont fournies de minuscules fleurs hermaphrodites à 4 sépales souvent teintés de rouge, 6 étamines et 2 stigmates. Le fruit en forme de lentille est entouré d’une aile souvent rouge vif sur son bord.
L’oxyrie à deux stigmates est une plante anémochore, c’est-à-dire que la dispersion de ses graines se fait grâce au vent. Pour cela, les deux sépales intérieures, appliqués contre le fruit, font office d’ailes. Le nom d’espèce, Oxyria dygina indique que la partie reproductrice femelle de la fleur possède 2 stigmates. Dygina vient en effet du grec di (deux) et gunê (femme). Cette plante se rencontre de 1 900 à 3 000 m d’altitude et elle est caractéristique des éboulis siliceux.
Eboulis | Moraines
Arctico-alpine
Acetosa digyna (L.) Mill., 1768 | Donia digyna (L.) R.Br., 1821 | Donia sapida R.Br., 1843 | Lapathum digynum (L.) Lam., 1779 | Oxyria acida Hook. & Arn., 1850 | Oxyria elatior Meisn., 1832 | Oxyria reniformis Hook., 1821 | Oxyria rotundifolia Gray, 1821 | Rumex digynus L., 1753 | Rumex reniformis Radde, 1861

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles