Myosotis retombant, Myosotis étalé

Myosotis decumbens Host, 1827

Classe : Equisetopsida Ordre : Boraginales Famille : Boraginaceae Genre : Myosotis

  • 108
    observations

  • 28
    communes

  • 42
    observateurs

  • Première observation
    1994

  • Dernière observation
    2018
Abdelbaki Benyoub - Baptiste Merhan - Bernard Nicollet - Bruno Tessier Du Cros - Camille Boccon-gebeaud - Christian Bertini - Christophe Albert - Christophe Girardon - Claude Roger - Clotilde Sagot - Cédric Dentant - Daniel Fougeray - Dominique Vincent - Emmanuel Evin - Emmanuel Icardo - Eric Ollieu - Gilbert Billard - Guy Wittebolle - Hugues Merle - Jean-charles Villaret - Jean-pierre Dalmas - Joël Puissant - Julien Charron - Julien-pierre Guilloux - Marc Corail - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Matthieu Depinel - Mireille Coulon - Olivier Senn - Pascal Campagne - Pierre Bernard - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Remy Moine - Richard Bonet - Régis Jordana - Samy Jendoubi - Serge Derivaz - Sylvie Durix - Séverine Magnolon - Tommy Bulle

Informations sur l'espèce

Ce myosotis est une plante au port lâche formant souvent de grands massifs, haute de 15 à 40 cm, avec une tige courbée souvent rampante à la base, ramifiée et tombante dans sa partie supérieure. Les feuilles sont allongées. Les fleurs d'abord roses puis bleues à gorge jaune ont un calice caduc à maturité, couvert de nombreux poils crochus. Les fruits, nommés nucules, sont pointus au sommet.
Le myosotis retombant est une plante commune dans les sous-bois frais ; il vit aussi dans les milieux au sol riche en azote : reposoirs, fourrés d'aulnes verts, mégaphorbiaies. On le rencontre aux étages montagnard et subalpin.
Forêts d'ubac | Fourrés de saules et d'aulnes | Hêtraie-sapinière | Lisières et clairières | Mélèzins | Prairies humides, mégaphorbiaies et roselières | Reposoirs des troupeaux domestiques
Européenne
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles